Point Vigilance Entreprise : Prévenir l’épuisement, faciliter la résilience pour mieux rebondir

Entreprises, dans cette période de crise et de confinement, soyez vigilant sur un point essentiel qui pourrait avoir un impact non négligeable sur vos capacités de résilience, et vos aptitudes à mieux rebondir…Nous parlons ici du risque d’épuisement de votre ressource humaine.
En effet, la situation que nous traversons crée les conditions d’une surcharge mentale et perturbent notre équilibre de vie. La gestion du travail, à la maison ou sur le lieu habituel, s’apparente à une gestion de crise avec tout ce que cela comporte comme difficultés. Il est demandé de gérer en même temps, que cela soit les imprévus prof/privé de chacun, la relation clients, fournisseurs…

Les émotions sont très présentes, et leur gestion nous mobilisent. Elles  alimentent notre mentale, ou perturbent notre sommeil, augmentant ainsi notre fatigue, qui a son tour nous rends davantage perméable à ce qui nous entoure et davantage mobilisable émotionnellement. Ainsi de suite.

Quelques conseils pour commencer à stopper ce processus :

Préserver sa santé :

Au-delà des gestes barrières, il s’agit de préserver nos capacités  de récupération et de régénération tout en stimulant nos défenses immunitaires. :
Augmenter votre taux  de vitamine D par une exposition régulière au soleil
Stimuler le nerf vague (système parasympathique) qui gère nos fonction de récupération  par des temps de STOP respiration : inspirer en 4 seconde et expirer en 6 secondes 10 fois de suite. Au moins 6 STOP dans la journée, toutes les 2 heures à partir du réveil
Opter pour une alimentation anti-oxydantes : Le stress augmente le PH de notre corps, et l’acidifie. Pour se réparer et récupérer au mieux, notre corps doit garder un équilibre acido-basique et donc un pH neutre (environ 7). Voici quelques aliments à favoriser : légumes et fruit (particulièrement la betterave,grenade, citron…), les fruits secs et les amandes. Arrêter les viandes rouges.
Augmenter votre hydratation : boire régulièrement de l’eau et si possible de l’eau tiède dès le réveil
Créer les conditions pour mieux dormir : manger léger le soir, ralentir le mental et les fonctions cognitives au moins 1h avant d’aller se coucher, en arrêtant toutes les sollicitations qui mobilisent les émotions de peur, colère tristesse (Information anxiogènes de la TV, réseaux sociaux, mail du travail…), et prendre le temps de détendre votre corps par des exercices de respirations et des mouvement du corps lent,en consciences (yoga, qi gong, thaï chi…), et faire votre STOP respiration qui stimule votre « ralentisseur » : le système parasympathique.

Savoir gérer son travail à la maison :

Vous êtes en télétravail. Mais êtes-vous dans des conditions de télétravail, c’est à dire :

  • un espace dédié et confortable
  • un temps de travail défini
  • sans aucune inter-action extérieure  autre que ce qui concerne votre travail ? Si ce n’est pas le cas, vous n’êtes pas en conditions de télétravail, mais vous travaillez à la maison. La nuance est importante car elle soulève différents points de vigilance pour éviter une surcharge mentale et des conséquences physiques  dues :
    Interruptions fréquentes et imprévues
    Vous pouvez instaurer des règles et définir un planning qui intègre l’ensemble de vos contraintes et obligations (travail, cours des enfants, partage des tâches ménagères…) pour la semaine. Si vous êtes dans l’impossibilité de tout le temps séparer travail et maison, définissez quels sont vos créneaux de travail, en fonction de vos besoins de concentration (avec ou sans enfants). Si vous n’avez pas un espace dédié à votre travail, faites en sorte de ranger votre matériel (ordinateur, dossiers,…) quand vous avez fini.
    Gestion des échanges professionnels
    Mail, téléphone, visio,… chaque typologie d’échange mobilise différents sens et demande beaucoup plus de concentration et de vigilance que lors de vos interactions physiques en entreprise. Elles créent une fatigue physique du fait de la concentration demandée, voire de la posture. La gestion des émotions est aussi sollicitée car là où le langage corporel soutient le discours et vous permet de mieux et plus vite décoder ce que l’on attend de vous.
    En confinement, vous devez vous contenter de moins d’information, vous forçant à extrapoler les attentes, voire être en proie avec votre interprétation.
    Cela peut engendrer une perte de temps voire d’énergie et par conséquence de la peur et/ou de la colère avec une crispation du haut du corps et de la fatigue supplémentaire.
    Aussi, pensez à prendre le temps de respirer et de bouger entre chaque temps d’échange et de créer avec vos équipes de nouvelles règles de travail tenant compte de vos rythmes et organisations individuelles. Voir notre vidéo « faire un STOP ».
    Quelques exemples :
    E-mails
    – prioriser les réponses
    – ne pas demander un retour immédiat car tout le monde n’est pas à chaque instant disponible
    – exiger de soi et des autres des écrits explicites sans équivoque sur leur compréhension
    – ne plus envoyer de mail à partir d’une certaine heure ou ne plus les lire.
    ConfCall
    – reformuler les propos de votre interlocuteur pour être sur de votre compréhension
    – et/ou lui envoyer un mail récapitulatif de ses attentes afin de conserver une trace de vos échanges oraux et vous assurer de la compréhension des attentes de votre interlocuteur.
    Visio-conférences (à plusieurs) constructives
    – documenter la réunion en amont : ordre du jour, documents utiles à la compréhension du propos (envoyés par mail ou disponible en partage),…
    – créer des règles de prises de paroles et/ou identifier un(e) animateur(trice) pour gérer la prise de parole et lancer les différents sujets
    – nommer un(e) secrétaire pour rédiger un compte-rendu des échanges et/ou préférer une solution type Google drive
      Limites à se donner à soi-même
    – Restez vigilent sur les temps de concentration donnés à votre travail. Ils ne doivent pas excéder des plages de 2h entrecoupées de pause d’au moins 10 mn pendant lesquelles vous privilégierez l’hydratation avec de l’eau pure et des exercices physiques et respiratoires.
    – Prenez une vraie pause repas de 30mn en pleine conscience c’est à dire pas d’ordi, ni de téléphone et encore moins de télé.
    – Désactivez vos notifications mail afin de ne pas être pollué dans les créneaux non souhaités
    – Passez votre téléphone en mode silencieux dans les moments de calme.
    • Ergonomie de notre espace de travail
    Une bonne posture vous évite les sensations de fatigue à l’issue de votre journée. C’est un ensemble de règles à appliquer au quotidien pour vous aider à vous mettre à l’aise tout en soulageant les tensions sur votre corps.
    – La posture de votre corps :
    Bien que la position assise ne demande que peu d’effort physique, il n’en reste pas moins que certaines parties de votre corps subissent des contraintes en continu à cause du positionnement de votre dos. Adoptez une posture droite, de manière à réduire les contractions appliquées sur votre lombaire. Plus simplement, veillez à former un angle de 90 degrés lorsque vous vous assoyez sur votre chaise. De cette manière vous réduirez la sensation de fatigue sur votre dos et vos lombaires.
    – Le positionnement de votre écran :
    Autre facteur contraignant sur votre corps, l’écran de votre ordinateur doit également être positionné de manière à faciliter la visibilité de celui-ci tout en réduisant les effets sur vos yeux. Pour cela, veillez à mettre une distance minimale de 60 cm entre vous et votre écran. De même, le surélever de quelques centimètres par rapport à votre bureau réduira vos douleurs aux cervicales et vous aidera à accroître votre visibilité en visio. Aussi, veillez à tourner votre écran de quelques degrés de manière à ne pas mettre votre écran totalement face à vous, ceci afin de réduire la fatigue de vos yeux.Leïla Limam, Directrice du Centre, membre du Collectif Kandela

Favoriser une dynamique au sein de votre équipe

Afin de donner du sens aux enjeux de cette pandémie, il est devenu important que nous réfléchissions collectivement à la façon dont nous souhaitons travailler, mais aussi et peut-être vivre, habiter, se nourrir…Inventer des ressources encore inimaginées, devenir de pragmatiques bricoleurs du futur et surtout rester créatifs afin de se libérer du carcan du confinement. Il sera donc intéressant de mettre en place une réunion hebdomadaire avec son/ses équipe(s) pour : échanger sur le vécu de chacun  et partager les bonnes pratiques  pouvant être utiles à tous dans son organisation personnelle présente et future
initier les bases d’une intelligence collective
se projeter sur l’avenir en co-développement :
 – voir les fragilités du système
– identifier les opportunités proposées par cette crise
et ainsi favoriser une résilience de l’entreprise par une dynamique positive.Leïla Limam, Directrice du Centre Shem’s, membre du collectif Kandela.

Vous accompagner en visiconférence

Le centre Shem’s est à votre écoute pendant le confinement

Préserver santé et équilibre, prévenir votre épuisement et éviter de sortir de cette période  dans le « rouge ».

En ces temps où le confinement appelle chacun à se préserver et contribuer à préserver la santé de tous… le centre est fermé pour toutes les formations collectives jusqu’à ce que les autorités sanitaires nous permettent de reprendre nos activités.
Les séances d’accompagnement individuel qui nécessitent un face à face sont annulées.
Les sessions de coaching sont maintenues par visioconférence ou par téléphone.

Dans cette période de changement d’habitudes de vie et de travail, vous pouvez saisir ce moment comme une opportunité pour décélérer, prendre du temps pour vous et agir pour mettre en place de nouvelles habitudes pour vous préserver.
Si vous avez du mal à vous adapter, à gérer votre quotidien, si votre sommeil est perturbé, si vous ressentez du stress et de la fatigue, utilisez le bouton  Prise en charge du site et nous vous rappellerons.

Appliquez les gestes barrières, stimulez votre système immunitaire avec les techniques que vous avez apprises et favorisez une alimentation qui régénère votre énergie vitale.
Profitez des temps de pause lorsqu’il y a du soleil.

3 auto-massages pour stimuler votre immunité

Il existe en médecine chinoise une énergie particulière que l’on appelle l’énergie défensive. Elle est un peu l’équivalent de notre système immunitaire occidental.

Son rôle est de nous protéger de toutes les agressions extérieures : vagues, épidémiques, vent, froid, canicule, pollens, etc. Pour cela, il est indispensable qu’elle soit à la fois abondante et tonique.

Si votre énergie défensive est faible ou déficiente, il est important de la stimuler régulièrement. De la même manière, si vous traversez une période d’attaque épidémique ou de pollens, il est nécessaire de soutenir votre énergie défensive le plus possible.

Pour stimuler efficacement votre énergie défensive et donc votre immunité, je vous propose 3 auto-massages de points d’acupuncture.

1. Massez le point 6 Rate au niveau de votre cheville

automassage acupressure cheville rate 6 Localisation : Le point 6 Rate (6RT) est situé à 3 travers de doigts au-dessus de votre malléole interne en arrière de votre tibia aussi bien sur votre jambe gauche que sur votre jambes droite.

Fonctions énergétiques : Tonifie les fonctions digestives, la montée de l’énergie défensive et la circulation veineuse dans les membres inférieurs.

Application : Massez vos deux points 6 Rate l’un après l’autre en appuyant et en faisant de petits cercles avec votre pouce. Lorsque vous massez ces points, émettez l’intention de faire monter l’énergie dans votre jambe et vers le haut de votre corps.

Durée : 1 à 2 min par point

 

2. Massez le point 6 Ren Mai sur votre bas-ventre

automassage acupressure ren mai 6 et 4Localisation : Le point 6 Ren Mai (6RM) est situé à 2 travers de doigts en-dessous de votre nombril.

Fonctions énergétiques : Tonifie les Reins, la montée de l’énergie défensive et le péristaltisme intestinal.

Application : Massez votre point 6 Ren Mai en appuyant et en faisant de petits cercles dans le sens des aiguilles d’une montre avec votre pouce ou avec votre index. Massez jusqu’à obtenir une sensation dans votre bas-ventre en-dessous de votre doigt.

Durée : 1 à 2 min

 

3. Massez le point 7 Poumon au-dessus de vos poignets

automassage acupressure poumon 7Localisation : Le point 7 Poumon (7P) est situé au-dessus de chacun de vos poignets sur le bord radial.

Fonctions énergétiques : Tonifie les fonctions respiratoires, la diffusion de l’énergie défensive à la surface du corps et détend le diaphragme.

Application : Massez vos deux points 7 Poumon l’un après l’autre en appuyant et en faisant de petits cercles avec votre pouce. Lorsque vous massez ces points, émettez l’intention d’agrandir votre cage thoracique et de créer un bouclier tout autour de votre corps.

Durée : 1 à 2 min par point

 

Massez ces 3 points 2 à 3 fois par jour si vous avez besoin de stimuler fortement votre énergie vitale, votre énergie défensive et votre système immunitaire.

Eric DELAFONTAINE Formateur et praticien de médecine traditionnelle chinoise