calendrier évènements
Date et horaires

Dates selon vos besoins

Durée formation

Durée :

8 jours

Tarif formation

Prix :

Devis réalisé suite à un entretien d’ajustement

Nombre de participants

Nombre de places :

12 personnes représentatives de l’entreprise

A définir lors de l’entretien d’ajustement

Coordonnees de l'évènment

Lieu et coordonnées :

Intra ou lieu à proximité de l’entreprise

Voir la fiche de l'intervenant

Renseignez-vous :



S’organiser pour décider ensemble

Pourquoi, pour quoi ?

Frédéric Laloux dans ‘’reinventing organisation’’[1], lorsqu’il évoque les entreprises opales, ces organisations nouvelles, il évoque 3 grands axes : l’auto gouvernance, la plénitude et la raison d’être évolutive. Il s’agit notamment de considérer l’entreprise non plus comme une mécanique à huiler mais comme un organisme vivant en interactions externes avec son environnement et internes avec ses membres.

C’est dans le cadre de l’autogouvernance qu’il précise la décision : qu’il s’agit d’appliquer un processus de sollicitation d’avis. Chacun peut décider de tout à condition d’avoir consulté ceux dont c’est le domaine d’expertise et ceux qui devront vivre avec les conséquences de la décision.

Se baser sur le vivant pour favoriser l’émergence de ces nouvelles gouvernances devient incontournable. Dans ‘’l’entraide, l’autre loi de la Jungle’’ [2], P. Servigne et G Chapelle précisent les conditions nécessaires à l’émergence de l’esprit de groupe : la sécurité, l’égalité/équivalence et la confiance. Ces conditions se construisent au fur et à mesure par l’expérience vécue des membres du groupe.

En tenant compte de ces approches, il est intéressant de voir que Gérard Edenberg a modélisé un processus de décision basé sur le consentement unanime

  • Le consentement comme mode de prise de décisions signifie : aucune objection (zéro objection) motivée par des arguments valables. En d’autres mots dans un cercle sociocratique, aucune décision d’ordre politique (qui affecte le fonctionnement de l’unité et l’organisation du travail) ne sera prise si un des membres y oppose des objections raisonnables.
  • Le cercle : L’organisation met en place une structure de prise de décisions constituée de cercles semi-autonomes d’individus. Chaque cercle poursuit un but clairement identifié et organise son fonctionnement comme sous-système de l’organisation.  Il est responsable de l’ingénierie de ses processus de travail, qu’il doit définir en termes d’objectifs, d’activités et de mesure des résultats. Un cercle établit ses propres politiques sur la base du consentement de ses membres.  Il élabore son propre système d’information et d’éducation permanent par la recherche expérimentale, l’enseignement formel et l’apprentissage sur le tas.  Les décisions du cercle sont prises à l’occasion de rencontres spéciales aussi appelées cercles de concertation.

Lorsque le groupe s’auto organise l’intelligence collective s’active, se développe au service de l’organisation si les conditions sont favorables. En effet, l’intelligence d’un groupe est plus liée aux capacités émotionnelles de ses membres qu’à son QI. On sait aussi que connaitre les compétences des autres est une des clés du succès.  Une décision collective intelligente est parfois le fruit d’un conflit, la peur des divergences peut parfois rendre le groupe très bête[5]. Le processus de décision doit donc permettre l’expression de chacun des membres qui prend la décision afin d’apprendre de chacun et de se connaitre soi et les autres.

Au regard de ces fondements, Il s’agit de proposer un accompagnement qui soit dans la continuité de la démarche engagée dans les entreprise  . Créer les conditions pour un co design du processus de décision tenant compte du terrain et des postulats évoqués et de l’expérimentation. Un accompagnement permettra cette possibilité tout en laissant les membres de l’agence autonome dans leurs choix.

  • [1] Laloux F (2015), reinventing organisation, Diateino
  • [2] Pablo Servigne et Gauthier Capelle ‘’l’entraide, l’autre loi de la Jungle’’ Edition les liens qui libèrent- 2017, 380p
  • [5] Cerveau et Psycho : Les clés de l’intelligence collective

Objectif de l’accompagnement :

  • S’approprier les clés d’une gouvernance partagée
  • Créer une organisation de la décision adaptée à l’entreprise
  • Mettre en œuvre l’organisation adaptée dans l’entreprise

Déroulement de l’action

Etape 1 : Rencontre de L’équipe de direction

Etape 2 : préparer l’action du lab’

Etape 3 : Le lab’  en action

Jour 1 : dynamique de groupe, cerner et amorcer

  • Immersion experiencielle
  • Co définir les contours de la décision
  • Design ‘’s’organiser pour mieux décider ensemble’’ en mode Walt Disney
  • Mise en perspective

Jour 2 : co créer et décider

  • Mise en perspective suite (en fonction de ce qui aura été possible de réaliser la veille.
  • Design ‘’s’organiser pour mieux décider ensemble’’ 2ème round.
  • Formalisation des propositions
  • Compagnonnage pour décider ensemble

Jour 2 : Finaliser, structure et s’entrainer

  • Finalisation de propositions
  • organisation de la mise en œuvre
  • Évaluation des 3 jours  et pont vers le futur :

 

Etape 4 mise en œuvre et ajustements

  • REX 1 : Mise en œuvre et ajustement (une journée positionnée 2 mois après la fin de l’étape 2
  • REX 2 : mise en œuvre et ajustements.
  • REX 3 : mise en œuvre et ajustements.
  • REX 4: mise en œuvre et ajustements.
  • REX 5 : ajustement et finalisation

Les contenus de l’accompagnement :

  • Les différents types de prise de décision en lien avec le pouvoir : autocratie, démocratie, sociocratie, holacratie, participatif …
  • Structurer les décisions de manière organique : Les conditions de la coopération ou de l’entraide, les principes de la sociocratie,
  • La notion d’intelligence collective d’une organisation apprenante et outils : stratégies créative, processus d’élaboration de proposition, mind map. Structurer la critique, la communication.
  • Deux des outils clefs de la sociocratie : la décision par consentement (ou sans objection), l’élection sans candidats
  • Mesurer et ajuster son action dans le cadre de la décision.

Les techniques et outils d’animation sont directement utilisés en tant qu’outils pédagogiques, ce qui permet aux participants de les expérimenter in vivo pour se les approprier.

Notre pédagogie :

  • S’appuie sur le groupe, comme ressource d’intelligence collective et de fertilisation croisée.
  • S’adapte aux besoins et demandes des participants, ainsi qu’à la culture de leur contexte.

Le formateur est un facilitateur de l’apprentissage

  • Il met tout en œuvre pour déclencher chez les participants la motivation à apprendre.
  • Il apporte les éléments didactiques clefs en fonction des besoins et questions, leur faisant bénéficier de son expérience et son expertise à bon escient.
  • Il est un guide lors des entretiens et l’élaboration du plan d’action

Il utilise :

  •  Les pratiques narratives , PNL, et CNV
  • L’intelligence collective
  • L’intelligence coopérative
  • La gouvernance partagée
  • La créativité
  • Les approches  ludiques et corporelles